mardi 6 octobre 2015

Meg Corbyn, tome 1 : Lettres écarlates - Anne Bishop


Série : Meg Corbyn
Titre : Lettres écarlates, tome 1
Auteure : Anne Bishop
Edition : Milady, collection bit-lit
Nombre de pages : 644
Résumé : Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s’enrichir. Lorsqu’elle s’enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s’aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l’humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens…



Un bit-lit surprenant !

    La série Meg Corbyn me faisait envie depuis longtemps. Assez amatrice de bit-lit, j’avais envie de découvrir une nouvelle histoire, et je me suis lancée avec ce titre. Autant dire que je n’ai pas été déçue !
    Avec Meg Corbyn, vous allez plonger dans un univers surnaturel plus qu’original. Exit les noms communs : ce n’est plus la Terre, mais le « monde de Namid » ; les noms des continents ont été remplacés par d’autres noms : Meg vit à Thaisia (les Etats-Unis, il me semble), dans une ville nommée Lakeside. Dans le monde que nous décrit l’auteure, il y a deux « races » : les Autres, qui étaient en premier sur la Terre et qui contrôlent absolument tout, et on a aussi les humains. Dans pratiquement chaque ville humaine, il y a un Enclos : sorte de ville dans la ville où vivent les Autres. Les Autres sont des créatures surnaturelles : on a les Sanguinati (vampires), les Wolfgard (loups-garous), et d’autres métamorphes comme les Crowgard. Les relations entre humains et Autres sont cordiales, on va dire, même si les Autres méprisent les humains en les traitants comme de la viande. Cependant, dans l’Enclos de Lakeside (là où l’histoire se déroule), certains commerces sont ouverts aux humains.
    Vous me suivez, pour l’instant ? Parce que j’explique vraiment mal. Bref, voilà pour le contexte. Le point de vue employé par l’auteure est omniscient, et au début on suit Meg, qui fuit quelqu’un ou quelque chose. Pour l’instant, on ne sait absolument rien d’elle, à part qu’elle est humaine. Alors qu’elle voit une offre de poste pour être agent de liaison dans l’Enclos de Lakeside, elle décide de tenter sa chance, prête à tout pour fuir. C’est là qu’elle rencontre Simon Wolfgard, le beau loup-garou (non non aucune insinuation), qui prend la décision de lui donner ce poste.
    Parallèlement, on suit Asia Crane, une jeune femme qui convoitait aussi ce poste… mais pour d’autres raisons, bien plus malveillantes. Au fil du livre, on découvre ses plans et on la suit avec angoisse – voire haine, étant donné ses intentions.
    Et encore parallèlement, on suit le lieutenant Montgomery « Monty », qui va suivre de près l’Enclos de Lakeside en cherchant à l’aider.
    En plus du point de vue de Simon, on se retrouve ainsi avec de nombreux points de vue (ouh la répétition !) qui permettent d’enrichir le récit. On n’a pas le temps de s’ennuyer, et franchement, même si j’ai mis 4 ou 5 jours à lire ce livre, j’avais toujours plaisir à l’ouvrir et j’avais toujours envie de savoir la suite.
    En outre, l’histoire est réellement passionnante. On voit Meg évoluer avec les Autres, se faire des amis, et on suit également l’évolution des sentiments de Simon, qui, après sa haine, se prend de plus en plus d’affection pour leur nouvelle agent de liaison. Au fil des pages, on en apprend plus sur Meg et les personnes qui la poursuivent, et c’est vraiment plaisant à lire.
    De plus, les personnages sont très attachants. Meg, bien qu’assez naïve, n’a même pas réussi à m’agacer, et je l’ai trouvée très approfondie, de même que le personnage de Simon. Par contre, s’il y a bien élément qui m’a frustrée, c’est l’absence de romance. Gniiii. Pourtant c’était écrit sur la quatrième de couverture. C’est de la publicité mensongère ! Non, plus sérieusement, même si quelques passages entre Meg et Simon étaient vraiment mignons, j’aurais aimé un peu plus de contact physique : on ne sent qu’un peu de tension, et c’est décevant.
    Heureusement que le reste compense largement. Comme je l’ai dit précédemment, c’est un livre qu’on a plaisir à lire, et le suspense est très bien ménagé. L’auteure sait nous transmettre les émotions qu’elle nous décrit, et souvent j’ai été prise de beaucoup de tendresse en lisant quelques passages, notamment entre Simon et Sam (je vous laisse découvrir qui est ce dernier).

« Etant donné qu'elle s'était enroulée autour de Sam pour lui tenir chaud, il avait paru logique à Simon de rester Loup et de se blottir contre son dos pour lui tenir chaud à elle.
Le fait qu'il aimait se lover contre elle n'avait rien à voir avec cette décision. Rien du tout.
 »

    Ensuite, j’ai complètement adhéré à l’univers de l’auteure. Au début, je pensais que cela me bloquerait, mais en fait pas du tout ! Le cadre est vraiment génial, bien détaillé et approfondi, d’autant plus que l’histoire se passe en hiver, et que personnellement j’aime beaucoup cette période.
    Enfin, Anne Bishop a une plume sensationnelle. Comme je l’ai dit plus haut, elle arrive à nous communiquer des émotions et nous embarque dans son histoire et son monde. Je n’ai rien à redire dessus – et j’ai hâte de pouvoir lire la suite.

    Pour conclure, ce livre est une excellente lecture. J’ai passé un très bon moment en compagnie de Meg, Simon, et les autres. Le monde de l’auteure m’a charmée, de même que sa plume. Les personnages sont vraiment attachants, et l’action est au rendez-vous ! Seul petit bémol : j’aurais aimé voir plus de romance. Si vous cherchez un bit-lit ou une lecture originale, je vous conseille Meg Corbyn.    
 

6 commentaires:

  1. Je l'ai dans ma PAL : j'espère ne pas être déçue car ... je ne suis pas fan de fantasy et j'ai peur qu'il y ait énormément de descriptions ... :-/ Je verrai ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais également peur de ça, mais en fait ça ne m'a vraiment pas dérangée. Il n'y a pas de descriptions à rallonge, et j'ai trouvé l'univers de l'auteure vraiment intéressant. J'espère que tu accrocheras !

      Supprimer
  2. Justement en fait la série est particulière au fait qu'il n'y a jamais trop de romances et ça continue ainsi avec les autres romans. Il y a un quelque chose sans plus. Contente que tu ais passé un bon moment, c'est vraiment une série que j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement dommage qu'il y ait si peu de romance ! Après je trouve que ça colle assez avec l'histoire, puisque Meg ne connait pas l'amour et tout, mais quand même. ^^' Merci !

      Supprimer
  3. Malgré ta chronique très enthousiaste, j'avoue que la bit-lit est un genre qui ne m'attire pas du tout... J'ai déjà essayé, mais ça n'est pas pour moi je crois :/

    RépondreSupprimer

Parce qu'un commentaire fait toujours plaisir... :)