dimanche 31 janvier 2016

Bilan du mois [7] Janvier 2016


Bonjour à tous !
On se retrouve aujourd’hui pour un septième bilan. Il fait également office de C’est dimanche que lisez-vous ? puisque c’est le même jour. Du coup, avant toute chose : nous sommes débordées, avec plein d’interros à réviser. Notre rythme de chroniques va donc baisser, et nous nous en excusons. Que pensez-vous de la nouvelle apparence du blog ?
Bref, ce mois-ci, Julie aura lu 11 livres et Emilie 12. Nous sommes assez contentes de nous : pour un mois de cours, nous aurions pu faire largement plus pire !
Vous connaissez probablement le principe : dans les lignes qui suivent, le premier paragraphe correspond aux lectures de Julie, et le second aux lectures d’Emilie. Comme le mois dernier, nous publions chacune les chroniques de l’autre quand on a lu le même livre, puisque nos avis sont tout le temps similaires.
On commence tout de suite avec…

Nos lectures du mois…

Ten Tiny Breaths, tome 1 : Respire – K. A. Tucker [Très bonne lecture] • Avis d’Emilie
La meute du Phénix, tome 1 : Trey Coleman – Suzanne Wright [Lecture moyenne] • Avis d’Emilie
La meute du Phénix, tome 2 : Dante Garcea – Suzanne Wright [Bonne lecture] Non chroniqué
On ne badine pas avec l’amour – Alfred de Musset [Bonne lecture]
La lettre à Helga – Bergsweinn Birgisson [Très bonne lecture]
Le journal de Bridget Jones – Helen Fielding [Déception]
Anita Blake, tome 1 : Plaisirs coupables – Laurell K. Hamilton [Excellente lecture]
Lux, tome 1 : Obsidienne – Jennifer L. Armentrout [Bonne lecture] • Avis d’Emilie
Psi-Changeling, tome 1 : Esclave des sens – Nalini Singh [Bonne lecture] • Avis d’Emilie
L’arrache-cœur – Boris Vian [Bonne lecture] Non chroniqué
Charley Davidson, tome 8 : Huit tombes dans la nuit – Darynda Jones [Coup de cœur] Non chroniqué


La Meute du Phénix, tome 1 : Trey Coleman – Suzanne Wright [Très bonne lecture]
La Meute du Phénix, tome 2 : Dante Garcea – Suzanne Wright [Très bonne lecture] Non chroniqué
Le Jeu de l’amour et du hasard – Marivaux [Bonne lecture] • Avis de Julie
Andromaque – Racine [Bonne lecture] • Avis de Julie
Psi Changeling, tome 1 : Esclave des sens – Nalini Singh [Excellente lecture]
On ne badine pas avec l’amour – Alfred de Musset [Bonne lecture]
Lux, tome 1 : Obsidienne – Jennifer L. Armentrout [Bonne lecture]
Gargantua (début → chapitre XXII) – François Rabelais [Lecture moyenne] Non chroniqué
Charley Davidson, tome 7 : Sept tombes et pas de corps – Darynda Jones [Coup de cœur] Non chroniqué
Anita Blake, tome 1 : Plaisirs coupables – Laurell K. Hamilton [Très bonne lecture] • Avis de Julie
N’oublier jamais – Michel Bussi [Lecture moyenne]
Gargantua (début → chapitre XXII) – François Rabelais [Lecture moyenne] Non chroniqué
Outlander, tome 2 : Le Talisman – Diana Gabaldon [En cours] 



Nos impressions…

Julie : Je suis contente de moi ! 11 livres ! C’est top. Malheureusement, pour la plupart, rien de bien transcendant : des bonnes lectures à la pelle et même une déception, et rien de marquant pour moi. Cependant, mon mois livresque s’est terminé par un rayon de soleil : le tome 8 de Charley Davidson, une pure merveille. Tellement passionnant, tellement bien écrit… ! Je pense me remettre à la VO en mars/avril avec le tome 9, que j’aurai demandé à ma prof d’anglais (aussi fan de la série !). Sinon, j’ai commencé beaucoup de séries, que je ne pense pas poursuivre, à part peut-être Anita Blake si l’envie m’en prend.  Et en plus je me suis retrouvée des Converses (noires, montantes). ♥ En taille 43 (pour homme, évidemment)… eh oui, j’ai de très trop grands pieds… ^^’ Sinon je pense moins lire en février et début mars : à la rentrée, compo d’histoire, type bac de sciences, interro de littérature et d’anglais, et la semaine suivante, bac blanc de français (écrit) + oral de TPE. Très chargé, donc.


Emilie : Et voilà un nouveau mois de passé… Au compteur : 12,5 livres lus, 1 coup de cœur (Charley, comme toujours), 1 excellente lecture, 3 très bonnes lectures, 4 bonnes lectures, 3 lectures moyennes et 0 déception. Ce n’est pas le top du top mais déjà pas mal du tout. Et j’aurais tourné… 4067 pages, en comptant 400 pages d’Outlander (sur 772), ce qui n’est pas mal du tout, avec le lycée, les devoirs et tout ça. Le livre du mois est sans aucun doute Psi Changeling (je ne compte pas Charley ^^), qui fut une très belle découverte. Je n’ai malheureusement pas chroniqué beaucoup de livres, mais nous avons toujours un trop-plein d’articles sur le blog, même si ça commence à vraiment se calmer. Janvier a été un mois tranquille – ce qui ne sera malheureusement pas le cas de février. Comme je l’avais dit dans le dernier bilan, j’ai lu beaucoup de bit-lit… mais aussi commencé/continué pas mal de séries. J’ai également appris que Within Temptation allait sortir un album live regroupant des vieux live de 1998, mais ils n’ont pourtant rien laissé filtrer… A voir, donc ! Je pense moins lire en février à cause des révisions, mais j’espère avoir des coups de cœur autres que Charley Davidson, surtout que le tome 8 est ma prochaine lecture. ^^

Et voilà ! Nous tenons, une fois de plus, à vous remercier de nous suivre et de nous commenter. Le blog a battu ses records de visites (désolées, pas de chiffres, c’est pas trop notre truc), et nous en sommes vraiment heureuses. Alors merci, merci, merci.

samedi 30 janvier 2016

Heinillä härkien kaukalon - Raskasta Joulua


     Bonjour à tous,
    Un peu de musique… est un rendez-vous inspiré du Parlons musique de M-Cé du blog S’évader. Il se déroulera une semaine sur deux, le samedi, et à tour de rôle, nous vous présenterons notre musique du moment. C’est une sorte de chronique, mais musicale.


Titre : Heinillä härkien kaukalon
Artistes : Raskasta Joulua
Album : / 
Genre : Acoustique
Date : 2015

Même si je ne comprends rien aux paroles, j’adore !

    On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle découverte musicale. Promis juré, ce n’est pas du metal – ni Within Temptation. ^^ J’espère que vous ne regretterez rien si vous appuyez sur le bouton Play…
    Je vous présente donc le groupe Raskasta Joulua. D’origine finlandaise, c’est un projet musical, un groupe de célèbres chanteurs (de metal) finlandais qui reprennent des musiques plus ou moins connues en version metal… Sauf ici, où nous avons une jolie performance acoustique mise en ligne en décembre 2015. Les membres sont nombreux, même si nous n’en avons là que 6 ou 7 maxi (je n’ai pas compté). Le seul de ces chanteurs que je connais vraiment est Marco Hietela, chanteur et bassiste du célèbre groupe Nightwish. Si vous vous demandez qui c’est, il s’agit du blond aux cheveux longs et à la barbe.
     Breeef. Heinillä härkien kaukalon (je vous jure que je n’ai rien copié collé) est une chanson assez connue en Finlande, et les paroles sont en finnois, ce qui fait que je n’y comprends presque rien. J’ai recherché la traduction mais ne l’ai trouvée qu’en anglais, donc je passe la partie où j’explique les paroles pour passer directement à la musique en elle-même. Tout ce que j’ai compris, c’est que c’est une histoire assez « sérieuse » qui parle d’un enfant, de Dieu…
    Déjà, j’adore les performances acoustiques en général, mais elles sont souvent mal faites, malheureusement. Sauf que ce n’est pas le cas ici ! L’air de la guitare est très joli, il instaure une ambiance mélancolique qui me plaît beaucoup. La percussion derrière est légère, on a pile ce qu’il faut pour qu’il y ait un minimum de rythme.
    De plus, je trouve que ces messieurs chantent tous très bien. D’habitude, je ne suis pas fan des voix masculines, préférant le metal à chanteuse, mais étonnamment, ici, cela ne me gêne pas du tout. Les chanteurs ont tous un timbre particulier, et on retrouve bien la mélancolie lorsqu’ils chantent. Mes parties préférées sont au début, et, en digne fan qui se respecte, la partie de Marco Hietala (qui commence à 2 :36). Leurs voix vont toutes très bien ensemble, et je trouve les légers effets de chœur rajoutés à certains moments très agréables à écouter.
    Et puis, c’est toujours cool de voir des metalleux chanter une chanson de ce genre, qui a été reprise par les grandes voix finlandaises que sont Tarja Turunen ou encore Jippu (très jolie version d’ailleurs). C’est sûr que voir tous ces hommes aux cheveux longs chanter en acoustique et de manière si douce fait bizarre, mais cela rajoute du charme à la chanson. Comme quoi il ne faut pas ranger les chanteurs à un seul genre particulier !
    Enfin, cette musique nous permet de découvrir une langue plutôt méconnue : le finnois, auquel je ne comprends rien à rien mais que je trouve très mélodieux lorsque c’est chanté. Cela change de l’anglais, c’est toujours bien.

     Que dire d’autre… ? C’est une jolie ballade parfaitement bien chantée, mélancoliqueRien de mieux pour une soirée d’hiver ! Je m’excuse pour la taille de cet avis, mais il n’y a vraiment rien d’autre à rajouter. J’espère que vos oreilles n’ont pas trop saigné, haha. ^^

Alors ? Que pensez-vous de Heinillä härkien kaukalon ? Appréciez-vous les performances acoustiques en général ?

Et en bonus, voici la version de Anna Eriksson, Entre le boeuf et l'âne gris, chantée en français (elle existe également en finnois) !