lundi 2 janvier 2017

L'ivre de rêves prend sa pause... pour une durée indéterminée /!\


Source : We Heart It. Pour le coup, c'est vraiment ça...
Bonjour à tous,
J’espère d’abord que vous avez passé un bon réveillon, et je vous souhaite à nouveau une belle année 2017. C’est ici Emilie qui parle, pour vous annoncer une nouvelle pas forcément réjouissante pour ce début de nouvelle année.
Cet article sera divisé en deux parties : la première sera écrite par Julie, la deuxième par moi-même. Je suis triste de vous annoncer cela, mais nous n’avons pas vraiment le choix : nous avons décidé d’un commun accord de mettre le blog en pause pour une durée indéterminée. Pour plusieurs semaines, et certainement plusieurs mois. Cela me hantait déjà depuis quelques temps, mais c’est ce qui s’est passé avec le moteur de recherche de Julie qui a été l’élément déclencheur. C’est elle qui va expliquer le premier problème.


Julie : Vous l’avez probablement remarqué, je n’ai pas du tout été présente sur le blog et sur les votres cette semaine. En fait, depuis le lundi 26 décembre, je ne peux plus du tout commenter. J’ai même envisagé de me créer un nouveau compte, mais même en anonyme ou en nom + url, je n’arrive pas à commenter. Si quelqu’un s’y connaît en informatique ici, voici ce que ça me fait : j’ai bien l’encadré des commentaires, mais quand j’en mets un et que je clique sur publier, « Publication » n’est même pas écrit et mon commentaire n’apparaît pas. Pire quand c’est sur Blogger. Quand je suis sur le blog en étant connectée, « le blog » ne me reconnaît pas. C’est-à-dire que quand je mets en commentaire, mon profil n’est pas reconnu (c’est marqué « sélectionner le profil »). Je ne peux même pas modifier d’articles sur le blog. Par contre, je peux en écrire et en publier sans problème. Et c’est pareil sur vos blogs, du moins ceux qui sont sur Blogspot. Et pour préciser, j'ai même essayé avec le compte Blogger d'Emilie et ça ne marche pas...
Je vous avoue que je ne comprends pas l’origine de ce problème. N’étant pas calée en informatique, j’ai quand même vérifié mes programmes, et je n’avais pas de mises à jour datant du 24, 25 ou 26.
En furetant sur le Net, j’ai découvert que d’autres avaient eu le même problème que moi, et que le moteur de recherche était en cause. Je précise que je suis sur Mozilla Firefox. J’ai donc fait en mode sans échec, mais là encore le problème était là. Et pourtant je n’ai pas beaucoup d’ « extensions » : un truc qui bloque les pubs et les cookies, et mon antivirus.
Donc pour l’instant, 0 solution. Ça me met vraiment en rage. Ce problème me gonfle, parce que j’ai passé des heures à tout essayer pour le régler, mais je n’y arrive pas. Et ne pas pouvoir commenter me saoule également. J’ai toujours aimé commenter, et je regarde toujours vos articles, mais ne rien pouvoir dire… C’est affreux.
Et en plus ça me fait culpabiliser parce qu’Emilie est toute seule pour tout gérer…
Je dois aussi vous avouer que j’ai bien peur que ce bug dure longtemps. Apparemment, la seule solution serait de réinstaller Firefox, mais moi je ne sais pas faire ça (en fait j’ai surtout peur de ne pas savoir remettre l’antivirus). Mon ordi est quasiment neuf et pour l’instant je n’ai eu aucun virus, et je voudrais continuer sur cette lancée aussi longtemps que possible. Pour l’instant j’attends impatiemment une nouvelle mise à jour, que ce soit de Windows, Firefox, ou mon antivirus (peut-être que c’est lui qui bloque, mais ça m’étonnerait).
(Désolée pour le pavé.) Autant le dire tout de suite : si ce problème n’est pas réglé quand Emilie et moi seront moins chargées de travail (vers la mi ou fin janvier), je ne compte pas reprendre l’activité. Pour moi, tenir un blog sans commenter, c’est non. Et laisser Emilie toute seule, alors que commenter prend des heures, non plus. Pour moi, ce n’est pas possible. L’ivre de rêves, c’est à deux ou rien. Alors je préfère choisir rien. Ça m’attriste vraiment, vous n’imaginez pas à quel point, mais je dois faire des choix.
Je garde quand même espoir, c’est pourquoi dès que j’aurai accès à Internet le week-end je ressaierai de commenter ou de faire des mises à jour, sur mon blog et les vôtres (sait-on jamais, peut que c’est L’ivre de rêves qui bug).
Donc voilà. Dans tous les cas, vous serez prévenus, soit par un article ici, soit sur Livraddict, et si le problème est réglé, sur les 2.
J’espère vraiment pouvoir commenter à nouveau, et au moins répondre à vos commentaires.


Revenons à moi, Emilie. Le problème du moteur de recherche de Julie ne touche que son ordinateur : il n’y a aucun problème avec le mien, et comme vous l’avez peut-être remarqué, c’est en ce moment moi qui m’occupe de commenter tout le monde et de répondre sur le blog. Pour l’instant je m’en sors, mais cela ne va plus être possible à partir de demain : en effet, ces premières semaines vont être très chargées pour nous, et même avant le problème informatique nous avions prévu de mettre le blog en pause pour au moins les deux premières semaines. Nous avons en effet beaucoup de contrôle, écrits et oraux, et nous aurons probablement des trucs à rédiger (= dissert de philo). Mais même lorsque cette période bien remplie sera passée, moi, toute seule, je ne peux tout simplement pas gérer. Nous ne sommes là que le week-end, il faut rattraper le retard sur tous les blogs de la barre à droite du blog, et avant, nous nous divisions le travail : Julie commençait par le haut, moi par le bas (pros de l’organisation, j’vous l’dis). Cela me prenait déjà un temps fou. Et de plus, il faut ensuite prendre le temps de répondre aux commentaires sur les articles de L’ivre de rêves et mettre à jour l’index (ça c’est mon boulot, et je peux vous le certifier : notre index est très scrupuleusement mis à jour, n’hésitez pas à aller voir !) et la liste d’auteurs en pied de page. Julie ne peut même plus faire cela.
Alors tout faire toute seule, commenter tout le monde et répondre à tout ? Ce n’est tout simplement pas possible pour moi. Le week-end, je passe déjà du temps à bosser, et dès que j’ai fini tout ça, je n’ai qu’une envie : me poser, bouquiner tranquillement, et éviter les écrans. C’est déjà dur alors que Julie et moi avons une organisation du tonnerre, alors si une de nous ne peut plus aider l’autre, ce n’est pas possible. Vraiment.
De plus, même si Julie peut encore écrire des articles, ne plus pouvoir rien faire est vraiment handicapant. L’ivre de rêves avec une seule jumelle administratrice n’est plus L’ivre de rêves. Je veux que le blog reste avant tout un plaisir, un passe-temps, et si j’essaye de tout faire toute seule, il deviendra une contrainte. Je me refuse à continuer de préparer des articles si je n’ai pas le temps de passer tranquillement sur les autres blogs, c’est contre mes principes et jamais je ne posterai d’article si je ne suis pas sûre de pouvoir rendre la pareille aux gentilles personnes qui prennent le temps de me commenter.
Enfin, cela m’aurait de toute façon étonnée que le blog survive sans remous lors de cette période, où nous avons beaucoup de révisions à faire et de philo à rédiger. La pénurie de chroniques est déjà engagée de toute façon, d’autant que soit nous lisons des suites de série que nous ne chroniquons pas, soit des classiques qui n’intéressent pas forcément, et écrire des chroniques, eh bien, ça prend du temps quand même. Nous avons vraiment besoin, le week-end, de prendre du temps pour nous et de nous reposer, sans contraintes.

C’est pourquoi cet article, le 291ème du blog, sera le dernier pour un bon bout de temps. Cela nous rend tristes toutes les deux, mais c’est malheureusement nécessaire. Nous ne sommes pas sur les réseaux sociaux, mais ne vous inquiétez pas, ni Julie ni moi n’allons disparaître de la circulation pour autant. D’abord, les réseaux sociaux livresques :
♦ Livraddict : notre profil à toutes les deux : nous continuerons bien sûr de le mettre à jour et de suivre les lectures de nos amis.
♦ Booknode : nous avons chacune un compte. Booknode est notre site livresque favori, très scrupuleusement mis à jour, nous postons toutes les deux des commentaires sur nos lectures.
Compte Booknode de Julie : Julie52
Compte Booknode d’Emilie : Emilie52
♦ Gmail : je ne vous mets que mon adresse à moi pour raison de sécurité, mais si vous voulez contacter Julie, envoyez-moi un mail et je vous passerai sans hésiter son adresse. Ou sinon, encore plus simple : vous remplacer le « emilie » de mon adresse par « julie ». Vous voyez toute notre originalité.
Adresse d’Emilie : livredereves.emilie@gmail.com

Nous sommes même sur Gmail, Livraddict et Booknode en semaine, alors si vous voulez discuter avec nous, continuer de suivre nos lectures, n’hésitez surtout pas. Cela nous ferait vraiment très plaisir. C’est surtout le bog qui est en pause.
Donc voilà, désolées pour ce looong article. A partir de ce soir, je ne commenterai plus vos autres blogs, vous m’en voyez désolée, mais je ne peux vraiment pas suivre le rythme sans Julie pour m’épauler. Nous espérons toutes les deux toutefois que le problème de Firefox finira par s’arranger et que nous pourrons reprendre le blog. Nous vous tiendrons dans tous les cas au courant.

Gros bisous à tous, nous vous souhaitons une belle année 2017 et de belles lectures. La blogo nous manquera. ♥

Emilie & Julie